Panier

10 faits à propos de Shunsui Kyoraku que seuls les lecteurs du manga connaissent

Après la fin prématurée de l’anime, les fans de Bleach n’avaient plus que le manga pour suivre les aventures d’Ichigo Kurosaki et de Soul Society.

Compte tenu de l’habileté de Tite Kubo à créer une histoire et à l’intégrer dans des cadres artistiques exquis, cela n’a pas été une si mauvaise affaire.

L’une des nouveautés les plus radicales de l’arc Thousand Year Blood War est le récit de Shunsui Kyoraku, le capitaine de la 8e division, espiègle mais puissant, avec son haori rose fleuri.

Quelques malheurs, quelques triomphes, mais ce personnage attachant est mis en scène dans un certain nombre de situations, sans parler d’une backstory élaborée et poignante.

10. La perte de son oeil

Lors de la première invasion du Wandenreich, Shunsui se retrouve face à un adversaire d’une puissance inattendue : Robert Accutrone, un tireur d’âge moyen.

Il admet qu’il auait perdu sans l’utilisation de son bankai.

Juste avant que le capitaine de la 8e division ne réalise ce qui se passe, Accutrone active temporairement Grimaniel, lui donnant le coup de pouce nécessaire pour percer l’œil de Kyoraku, le rendant définitivement aveugle du côté gauche.

9. Shunsui Kyoraku devient le nouveau commandant

Yhwach vole le bankai de Yamamoto, ce qui le rend complètement vulnérable : un fait qui entraîne son exécution instantanée.

Shunsui, bien qu’horrifié par la mort du vieil homme, aide à rassembler le reste du Gotei 13 afin de faire le deuil de leur mentor et de trouver du réconfort dans les vies qui restent.

En raison de ses qualités de leader et de son ancienneté, le Central 46 l’élit comme commandant de toute l’organisation, à son grand dam (étant donné son penchant pour la léthargie).

8. Il libère le véritable Kenpachi

L’une des premieres actions du nouveau commandant est d’exiger que Zaraki Kenpachi soit formé à ” l’art de l’épée “, affirmant qu’il est l’un des rares moyens par lesquels la Soul Society pourrait survivre à une seconde invasion.

Cette requête est acceptée à contrecœur et Retsu Unohana (le premier Kenpachi) emmène le 11e du nom jusqu’à Muken, le niveau le plus profond de la prison.

Ici, ils sont censés se battre jusqu’à la mort, car c’est apparemment le prix que Shunsui est prêt à payer.

7. Shunsui libère Aizen

Le Tout-Puissant d’Yhwach s’avère trop difficile à gérer même pour l’escouade royale, Ichibei étant déchiré en lambeaux en un seul coup. Kyoraku décide de rendre visite à Aizen, qui reste aussi méprisant que jamais.

Il lui révèle alors que le seul moyen d’échapper à Muken serait de le laisser en vie, car la clé du monde extérieur est cachée dans son cœur (d’une manière ou d’une autre ?)

Ils se rendent tous deux au Seireitei, où Shunsui est obligé d’expliquer aux autres Shinigami furieux les raisons qui l’ont poussé à libérer le pire criminel de tous les temps.

6. Il s’attaque à Lille Barro

Le dernier combat de Shunsui Kyoraku est contre le Schutzstaffel, Lille Barro, dont les techniques de sniper sont plutôt surpuissantes (assez pour détruire des gens comme Oetsu Nimaiya).

Son shikai, Katen Kyokotsu, est apparemment suffisant pour combattre Lille, surtout avec ses innombrables coups – Daruma-san ga, Takaoni, Kageoni, Kageokuri, pour n’en citer que quelques-uns.

Jusqu’à ce que l’adversaire déclenche Jilliel, son angélique Vollständig, qui parvient presque à paralyser Shunsui sur place.

5. Katen Kyokotsu : Karamatsu Shinju

Bien sûr, c’est à ce moment que le Capitaine-Commandant n’a d’autre choix que de libérer son magnifique bankai, Katen Kyokotsu : Karamatsu Shinju.

Cette technique est incroyablement dangereuse pour ses alliés qui s’y laissent prendre, c’est pourquoi Kyoraku ne la sort qu’une fois qu’Urahara et les autres ont quitté les lieux, mais malheureusement pas Nanao Ise.

Shunsui la supplie de lui pardonner, mais elle lui dit simplement de se taire et de se concentrer sur son adversaire : une réponse tout à fait attendue de la part de son vice-capitaine autoritaire.

4. Le bankai de Shunsui Kyoraku expliqué

L’activation du bankai de Kyoraku est suivie par la manifestation d’une atmosphère dépressive massive, qui est censée affecter tout le monde, comme mentionné précédemment.

Il y a quatre niveaux, ou actes, dont le premier est Ichidanme : Tameraikizu no Wakachiai, qui téléporte toutes les blessures reçues par l’un des combattants vers l’anatomie de l’autre (redistribuant la douleur, pour ainsi dire).

Le second, Nidanme : Zanki no Shitone, produit un ensemble de taches sombres sur le corps de Lille, tandis que le troisième, Sandanme : Dangyo no Fuchi, génère un océan métaphorique qui le piège, lui et son ennemi, jusqu’à ce que l’un d’eux épuise son reiatsu.

Le dernier, et le plus puissant, est le Shime no Dan : Itokiribasami Chizome no Nobudue, découpe la gorge de l’ennemi et la fait exploser.

3. Il révèle sa relation avec Nanao Ise

Nanao Ise est choquée d’apprendre que même le bankai du capitaine-commandant n’est pas capable de vaincre un être incandescent comme Lille, lorsqu’il lui raconte honteusement l’histoire de son passé.

Elle est née de son frère aîné, et sa mère avait été la gardienne d’un ancien héritage, le Shinken Hakkyoken, qu’elle lui avait légué avant de décéder.

Shunsui avait gardé ce secret pour son vice-capitaine car il ne voulait pas qu’elle soit accablée par ces histoires, mais il y a peu d’espoir de vaincre Lille sans cela.

2. Katen a crée Kyokotsu

Shunsui raconte à Nanao que son esprit zanpakuto, Katen, crée en fait un second esprit zanpakuto, Kyokotsu, dans le seul but de cacher le zanpakuto de Nanao.

C’est le premier cas connu d’un asauchi qui ” donne naissance ” à un autre, ce qui implique que la relation entre le Shinigami et le zanpakuto est bien plus profonde qu’on ne le pensait.

Maintenant que le Shinken est sorti du sac, il faut les efforts combinés de Kyoraku et de Nanao pour “refléter” les pouvoirs divins de Lille contre lui.

1. Shunsui pleure son meilleur ami

Ukitake fait le plus grand sacrifice de l’arc Thousand Year Blood War : il reconnaît que la survie de son enfance est due à Mimihagi, le bras droit du Roi des âmes.

Il lance le processus Kamikake, qui commence à le dépouiller de sa force vitale afin de reconstituer celle qui a été volée par Yhwach dans le royaume royal.

Cette procédure le tue évidemment, mais sa mort est grandement pleurée par la Gotei 13. Shunsui est observé en train de traîner autour de la tombe d’Ukitake, se montrant nostalgique de leurs jours de gloire.

Retrouvez le meilleur du tableau Bleach
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Livraison Gratuite

Sans Minimum d'Achats

Retours acceptés jusquà 30 jours

Votre commande est garantie

Livraison Partout En Europe

Dom Tom Inclus

Paiement 100% Sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa