Panier
my-hero-academia-big3

My Hero Academia : Qu’est ce qui rend le BIG 3 si spécial?

L’un des atout principaux de My Hero Academia de Kohei Horikoshi est son casting de personnages attachants.

Le casting met en scène des personnages très distincts les uns des autres ayant chacun leur propre chemin à suivre.

C’est le cas pour de nombreux autres animes avec une qualité de personnages similaire, mais ce qui distingue les personnages de MHA, ce sont leurs défauts et leurs difficultés.

Le meilleur exemple est le Big 3 de Yuei.

Qui composent le BIG 3 ?

Les Big 3 ont fait leur première apparition dans le chapitre 122 du manga et dans l’épisode 62 de l’anime. Ce sont les trois meilleurs étudiants de l’Université de Yuei et les trois meilleurs candidats héros de tout le Japon.

Avant de les rencontrer, on pourrait s’imaginer qu’ils sont un genre de mini All Might, et que comme les meilleurs élèves de la classe 1A, ils auraient dominé le Festival des sports de leur promo.

Mais cette hypothèse est fausse. Aucun des trois grands n’a obtenu de bon classement au Festival du sport, et leurs personnalités sont, pour le moins, étranges. Il s’agit de Nejire Hado, Tamaki Amijiki, et bien sûr, Mirio Togata.

Au moment où ils font leur entrée dans l’anime, les 3 membres du big 3 ont tellement renforcé leur alter qu’ils semblent surpuissants.

Cependant, cela n’a pas toujours été le cas. Les flashbacks montrent qu’ils étaient initialement considérés comme des excentriques inutiles et que, par conséquent, ils n’ont pas été très performants au Festival du sport et ont été plus ou moins rejetés par la majorité des étudiants de l’université, ainsi que par le grand public.

Mirio passait à peine à travers ses vêtements, Amajiki manifestait au mieux des petites pousses de haricots et Nejire s’épuisait en utilisant ses ondes de choc.

De l’échec à la domination

La façon dont les BIG 3 ont fait passer leurs alters de l’inutilité à la domination est en accord parfait avec le thème central de l’anime.

Deku, par exemple, signifie littéralement « personne inutile », et la série est centrée sur sa croissance en tant que héros. C’est courant dans un shonen, en fait, c’est souvent obligatoire mais la façon dont MHA gère cela est plutôt unique.

Contrairement à d’autres animes comme Dragon Ball, dont la formule est plus ou moins de se battre, perdre, s’entraîner, s’enerver, se battre encore pour finalement gagner, les héros de My Hero Academia se développent physiquement mais aussi mentalement.

Beaucoup d’efforts sont consacrés à la façon dont les héros utilisent leurs capacités au lieu de se contenter d’utiliser la puissance brute.

Bien sûr, la série ne manque pas d’utiliser son quota de punchs ou de pouvoirs spectaculaires, mais souvent, les moments les plus excitants sont ceux où les personnages utilisent leurs pouvoirs de manière créative.

L’introduction de Mirio est peut-être l’exemple le plus frappant de l’utilisation d’un pouvoir apparemment inutile pour le transformer en quelque chose de si puissant qu’il devait être essentiellement retiré de l’histoire — du moins, pour le moment.

Ce serait mentir de prétendre que My Hero Academia est à l’origine de ce genre de mise en scène. D’autres animes comme Hunter x Hunter et JoJo’s Bizzare Adventure sont sans doute de meilleurs exemples de ce genre de mise en scène, mais MHA combine tout cela avec son propre style.

Non seulement les big 3 sont les détenteurs d’alters en apparence faibles, mais aucun d’entre eux n’a une personnalité particulièrement impressionante et ils sont, de façon générale, plutôt maladroits.

La curiosité de Nejire l’amène à s’immiscer trop profondément et personnellement dans la vie des gens ; Amajiki peut à peine parler à un autre être humain et Mirio…nous offre du Mirio.

Mais, comme dans le cas de Deku, ce sont en fait leurs défauts qui rendent les membres du big 3 tellement plus puissants que d’autres héros dont les alters, sont supposés être plus impressionnants.

Leur statut d’outsiders les a poussés à travailler plus dur et plus intelligemment que leurs ennemis, leurs camarades de classe et tous ceux qui les critiquent.

Leurs personnalités contrastent fortement avec la grande majorité des héros pros de l’anime et semblent moins proches du statut « hypocrite » décrit par Stain.

Leurs personnalités font qu’ils se concentrent davantage sur le travail de héros que sur leur statut ou l’identité qu’ils dégagent, cela fait d’eux les personnages les plus mémorables et attachants de l’anime jusqu’à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison Gratuite

Sans Minimum d'Achats

Retours acceptés jusquà 30 jours

Votre commande est garantie

Livraison Partout En Europe

Dom Tom Inclus

Paiement 100% Sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa