Panier

Hunter x Hunter : Qu’est ce qui rend l’arc de L’examen hunter si spécial?

Beaucoup de shonen comme Bleach ou Naruto commencent par des épisodes d’introductions avant d’entrer dans les arcs de l’histoire. Cela permet d’essayer différentes choses et de présenter les personnages petit à petit sans faire monter la pression ou la tension trop tôt dans l’histoire.

Cependant, Hunter x Hunter commence étrangement par un arc narratif, l’Arc d’examen Hunter, et il le fait très bien.

Hunter x Hunter met en scène Gon Freeces, un enfant qui a grandi dans un petit village insulaire après que son père l’ait abandonné alors qu’il était bébé pour devenir un hunter. Aujourd’hui âgé de 12 ans, Gon est bien décidé à en devenir un lui aussi, afin d’apprendre ce qui, dans ce mode de vie, a poussé son père à l’abandonner.

Dans ce monde, les hunters sont des personnes qui consacrent leur vie à percer ses secrets, à découvrir des trésors et des artefacts perdus, à découvrir de nouvelles espèces d’animaux et de plantes ou à traquer des criminels et des terroristes recherchés.

Il s’agit d’une excellente introduction à notre personnage principal, qui fait preuve d’un optimisme sans bornes en voulant rencontrer le père qui ne l’a jamais élevé.

À partir de là, nous faisons la connaissance de deux nouveaux compagnons : Leorio et Kurapika, qui souhaitent également devenir hunters. Ces deux-là ont des raisons très différentes de devenir hunters, ce qui crée rapidement des tensions entre eux.

Kurapika passe l’examen pour pouvoir poursuivre les criminels qui ont massacré son clan, mais Leorio veut devenir hunter pour devenir riche et célèbre.

Leorio, lui, veut devenir chasseur pour devenir riche et célèbre. Mais on finit par comprendre qu’il ne s’agit que d’une façade, puisqu’il veut en fait devenir médecin et que le seul moyen qu’il a de payer ses études de médecine est de passer l’examen de hunter et d’utiliser les fonds des hunters.

Dès le départ, Togashi présente trois personnages différents qui poursuivent le même objectif, pour des raisons très différentes – une façon simple, mais efficace, de montrer les différentes facettes du titre convoité de “hunter”.

Le début de l’examen Hunter

Une fois le trio arrivé sur le lieu de l’examen, la première phase commence. Ce qui est intéressant dans l’examen, c’est à quel point chaque épreuve est différente et inattendue. Par exemple, la première est un marathon destiné à tester la résistance et l’endurance des concurrents.

C’est au cours de ce marathon que nous faisons la connaissance du dernier personnage principal, Killua, un garçon enjoué du même âge que Gon. Dès le début, les deux s’entendent à merveille et font du marathon un concours pour voir qui franchira la ligne d’arrivée en premier, rappelant au public que ces deux-là ne sont encore que des enfants, malgré leurs ambitions.

Mais il s’avère que Killua n’est pas exactement un enfant normal, il est étrangement morbide et capable d’une violence extrême, mais cela fait de Killua l’un des personnages les plus amusants à regarder à travers l’arc. Il ne prend aucune des épreuves très au sérieux et il semble toujours avoir plus de choses en tête qu’il ne le laisse croire.

Chaque nouvelle phase de l’examen de chasseur est un test pour les compétences, l’esprit et le dynamisme de ces hunters potentiels. Ils ne peuvent pas simplement se frayer un chemin à coups de poing pour passer, devenir un hunter demande aussi de la sagesse et de l’ingéniosité.

Par exemple, lors de l’épreuve de récupération d’œufs donnée par le président Netero dans un canyon, Gon et ses amis ont pu réussir en déduisant que le simple fait de sauter dans l’eau aurait été du suicide, à moins qu’ils ne parviennent à trouver un courant ascendant pour les ramener dans le canyon.

Après cela, la phase suivante consiste pour les hunters à se frayer un chemin à travers la tour des pièges, une structure massive de pièges et de défis, en 72 heures. Ce qui est malheureux pour nos quatre personnages principaux, c’est qu’ils doivent également explorer la tour avec Tonpa, un homme malveillant qui ne cherche qu’à rendre l’examen plus difficile pour les débutants.

Méchant à première vue, il parvient en fait à semer la discorde entre les personnages lors de leur combat à cinq contre les prisonniers de la tour. Plus tard, lorsque le groupe principal arrive au dernier point de contrôle avant la ligne d’arrivée, ils sont confrontés à la décision difficile de laisser deux de leurs membres derrière pour que les trois autres puissent passer instantanément par le chemin le plus court, ou de continuer tous les cinq par le chemin le plus long, même s’ils n’y arriveront pas avant la fin du temps imparti.

Cela déclenche un autre débat animé, mais Gon suggère d’ouvrir le chemin le plus long et, au lieu de l’emprunter, ils utilisent l’assortiment d’armes de la pièce pour briser le mur séparant les deux chemins, ce qui leur permet de passer tous les cinq juste avant la fin du temps imparti.

Dans la quatrième phase, les participants restants sont transportés sur une île isolée pour jouer le rôle du hunter et de la proie, où ils doivent se voler les badges des autres participants.

Soudain, les simples badges d’identification distribués au début de l’examen sont devenus d’une importance vitale pour qu’ils deviennent des hunters. Gon, par exemple, a pour cible Hisoka, le mystérieux magicien qui est de loin le participant le plus fort de l’épreuve.

Gon se rend compte qu’il ne peut pas battre Hisoka dans un combat direct et passe donc plusieurs jours à s’entraîner, apprenant à cacher parfaitement sa présence et maîtrisant l’utilisation de sa canne à pêche sur des cibles en mouvement.

Gon finit par remporter l’insigne d’Hisoka, même s’il a l’impression de ne pas l’avoir vraiment gagné, ce qui fait d’Hisoka un rival pour les prochains arcs.

Phase finale de l’examen hunter

La phase finale de l’examen est un tournoi organisé par le président Netero entre les neuf participants restants. Cependant, deux grandes règles le distinguent d’un tournoi normal.

La première est qu’une personne ne peut gagner le combat qu’en faisant céder son adversaire, l’assommer ne met pas fin au combat et le tuer est une disqualification immédiate.

La deuxième règle est que seul le perdant peut avancer dans le classement du tournoi ; si vous gagnez une fois, vous passez l’examen et certains personnages ont plus de chances que d’autres, en raison de la façon dont le classement est construit. Le fait que les participants ne puissent gagner qu’en faisant capituler leur adversaire est une idée intelligente et exceptionnellement difficile pour les personnages.

L’un des combats oppose Gon au ninja Hanzo. Gon fait tout ce qu’il peut, mais l’écart de puissance entre lui et Hanzo est immense. Hanzo va jusqu’à torturer Gon pour qu’il se rende, mais à son détriment, Gon ne se rendra pas, même après s’être fait casser le bras.

Gon a pour philosophie que se rendre revient à abandonner, et que s’il abandonne maintenant, tout cela est inutile, même si son corps est irrémédiablement endommagé dans le processus.

Peu importe ce que Hanzo fait pour blesser le garçon, Gon ne se rendra pas parce que c’est dans sa nature de ne jamais abandonner, même s’il n’a aucune chance de gagner. Le combat fait beaucoup pour la caractérisation de Gon, le décrivant comme un garçon de 12 ans qui n’a pas peur de la mort, même dans un combat qu’il ne peut pas gagner.

Dans l’ensemble, l’examen hunter est un arc exceptionnellement bon qui présente de nombreux personnages différents, tous après la même chose mais pour des raisons différentes. Il joue avec sa narration et ne perd aucune occasion de vous en dire plus sur ses personnages.

Por beaucoup de mangas, le premier arc a tendance à être jetable, mais celui-ci se démarque des autres.

Découvrez tous nos posters Hunter x Hunter
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Livraison Gratuite

Sans Minimum d'Achats

Retours acceptés jusquà 30 jours

Votre commande est garantie

Livraison Partout En Europe

Dom Tom Inclus

Paiement 100% Sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa